Comment lire un Pedigree ?

Preuve qu’un chien est inscrit au Livre des Origines Français (LOF), le pedigree est un document officiel présentant la généalogie du chien ainsi qu’un grand nombre d’informations sur le chien lui-même, mais également sur ses ascendants et ses collatéraux : résultats de performance en exposition « de Beauté » ou en concours de Travail, résultats de dépistage de santé ou encore identification ADN.

 

Au fil des années, les pedigrees se sont enrichis de nombreuses informations concernant les chiens (performance, santé, cotation, identification génétique, etc.). Très complets, les pedigrees peuvent néanmoins sembler obscurs à un néophyte en matière de sélection canine.

 

Nous apprenons ici à lire ces documents.

 

L’affichage des résultats et des cotations

L’enregistrement des résultats

Afin d’aider les éleveurs dans leurs efforts de sélection, la SCC peut enregistrer les résultats obtenus par les chiens (performances, santé…) et les faire ressortir sur leurs pedigrees et ceux de leurs descendants. Au fil des années, les documents généalogiques se sont donc enrichis d’un grand nombre d’informations. Afin que les documents papiers restent lisibles, ces informations sont généralement notées sous la forme d’abréviations. Leurs significations sont détaillées au dos de chaque document (résultats de conformité au standard en exposition, résultats de concours de travail, couleurs de robe, identification génétique, compatibilité de filiation, cotations). Trop nombreuses pour être listées sur le document papier, les diverses abréviations existantes pour les résultats de santé n’y sont quant à elles pas inscrites mais sont néanmoins détaillées sur notre portail (https://www.centrale-canine.fr/articles/lexique-des-abreviations-sante-health-abbreviations). Pour faciliter la lecture, des codes couleurs permettent par ailleurs d’identifier rapidement la catégorie à laquelle appartient chaque résultat affiché : ainsi les performances sont notées en rouge ou en bleu selon qu’il s’agit de résultats en exposition ou en concours de travail, les résultats de santé sont indiqués en vert et les cotations en violet. À tout moment, un propriétaire peut demander une réédition du pedigree (ou du certificat de naissance) de son animal pour y faire figurer les derniers résultats obtenus par son propre chien ou par les individus de sa généalogie.

La santé

Les abréviations de santé notées sur les pedigrees ou sur LOF Select traitent des dépistages cliniques et génétiques transmis à la SCC par les clubs de race. Les abréviations des résultats de dépistages cliniques indiquent si l’animal était indemne (0) ou atteint (1) lors de l’examen et l’année du dernier dépistage enregistré. Par exemple, PLL-0(2017) indique que le chien était indemne de PLL (pour Primary Lens Luxation, Luxation Primaire du Cristallin) en 2017, et PLL-1(2019) signale que le chien présentait des signes cliniques de l’affection en 2019. Pour certaines maladies, à l’instar de la dysplasie de la hanche, c’est le grade d’atteinte qui est enregistré. Ainsi, cinq résultats sont possibles selon le grade attribué à la moins bonne des deux hanches en lecture officielle de Dysplasie de la Hanche (HD pour Hip Dysplasia) : HD-A, HD-B, HD-C, HD-D et HD-E. De même, cinq résultats sont possibles selon le grade attribué au moins bon des deux coudes en lecture officielle de Dysplasie du Coude (ED pour ElbowDysplasia) : ED-0, ED-SL (Stade Limite, entre ED-0 et ED-1), ED-1, ED-2 et ED-3. Les résultats des tests génétiques indiquent quant à eux si l’animal est homozygote non muté (1.1), hétérozygote (1.2) ou homozygote muté (2.2) pour la mutation testée. Par exemple, les résultats possibles pour un test génétique de dépistage de Luxation Primaire du Cristallin sont : PLL-1.1, PLL-1.2 et PLL-2.2.

L’ADN

Depuis 2013, la SCC enregistre les résultats des empreintes génétiques des chiens. L’identification génétique, réalisée à partir du génotypage d’une vingtaine de marqueurs microsatellites selon la norme ISAG 2009, permet d’attester de la compatibilité de filiation d’un chien avec ses parents. La vérification de parenté effectuée génétiquement permet ainsi la certification des filiations déclarées au Livre des Origines. Le terme DNA sur un pedigree signifie que l’animal a été identifié génétiquement et DNAComp précise que l’animal est génétiquement compatible avec les deux parents déclarés. Les abréviations DNAComp-M et DNAComp-P indiquent que la parenté du chien a été attestée respectivement avec sa mère ou avec son père uniquement (filiation monoparentale).

Les cotations

Aucun dépistage n’étant obligatoire, un système de cotation des reproducteurs permet d’inciter les propriétaires au dépistage de leurs chiens. Les grilles de sélection établies par les clubs de race permettent en effet de valoriser les chiens ayant à la fois été dépistés pour les maladies héréditaires prépondérantes de la race, et reçu des résultats de performance. Une fois les résultats requis pour la race de son chien obtenus, le propriétaire peut effectuer la demande de cotation directement à son club de race (cotation 2, 3 ou 4). La cotation est alors enregistrée par la SCC et affichée au même titre que les autres résultats sur le pedigree ou sur LOF Select. On notera que la cotation 1 correspond à la seule confirmation du chien et que les cotations 5 et 6 ne sont pas obtenues grâce aux résultats de l’individu, mais grâce à ceux de ses descendants, et cela seulement si la compatibilité de filiation a été établie. 

 

Exemple de lecture d’un Pedigree, avec Everest de la Lisière Solognote

L’image suivante présente la première page du pedigree officiel d’un chien, Everest de la Lisière Solognote, édité par la Société Centrale Canine en juin 2016 :

Première page du pedigree d’Everest de la Lisière Solognote en date du 15 juin 2016.

Sous le nom de l’individu (en bleu, signalant un champion de travail), on peut lire qu’il s’agit d’un chien de race Teckel à Poil Dur de couleur Fauve Charbonné Marqué de Fauve (Fau. Cha. Mar. Fau.), variété Standard. La date d’inscription au LOF, moins de deux mois après sa naissance, correspond typiquement à une inscription au titre de la descendance : Everest a été inscrit rapidement suite à la déclaration de naissance effectuée par l’éleveur puis a passé l’examen de confirmation avec succès pour obtenir son pedigree définitif.

Au 15 juin 2016, plusieurs résultats étaient enregistrés pour ce Teckel, dont un résultat de santé PRA-0(11) en vert signifiant qu’Everest était cliniquement indemne d’Atrophie Progressive de la Rétine en 2011, ainsi que deux résultats de conformité au standard et cinq résultats de travail (notamment un TAN, Test d’Aptitude Naturelle). À la date d’émission du document, Everest avait par ailleurs obtenu la cotation 4 selon la grille de sélection établie par le club. Sur cette même page, il est également possible d’identifier les informations relatives aux collatéraux du sujet : Eclipse, Eole, Epice et Eden, les quatre sœurs d’Everest, elles aussi ayant reçu plusieurs résultats au 15 juin 2016. Rappelons que pour la lecture des abréviations (hormis celles sur la santé), on pourra se référer à la quatrième de couverture du document.

 

La double page intérieure du document suivant présente la généalogie d’Everest jusqu’à sa cinquième génération d’ascendants ainsi qu’une partie conséquente des informations disponibles sur ses parents, ses grands-parents et leurs collatéraux. Il est possible d’identifier ici les ancêtres communs mentionnés sur la première page (Suddebok Portos et Idylle), intervenant par ailleurs dans le calcul du coefficient de consanguinité d’Everest (3 %).

Généalogie visible sur le pedigree d’Everest de la Lisière Solognote en date du 15 juin 2016.

Actualisation des informations

L’image ci-dessous présente la première page actualisée du pedigree d’Everest s’il était réédité en mai 2020. Ainsi, on y apprend que la filiation du sujet avec son père a été vérifiée génétiquement (DNAComp-P) et que l’examen oculaire, réalisé en 2011 sur Everest, n’a pas mis en évidence de signes de Cataracte. La mise à jour du pedigree concerne également les apparentés d’Everest, avec par exemple une évolution de la cotation d’Eclipse vers la cotation 6. La lecture de la double page intérieure nous apprendrait par ailleurs que la mère d’Everest n’a pas été identifiée génétiquement (la mention « ADN » n’est pas présente), expliquant pourquoi la filiation n’a pas été attestée avec les deux parents.

Informations actualisées de la première page du pedigree d’Everest de la Lisière Solognote en date du 4 mai 2020.

Actualisation des informations

Depuis la création de l’outil d’aide à l’élevage LOF Select, il est désormais possible de retrouver en ligne les informations enregistrées dans la base LOF (et actualisées en temps réel). Retrouvez ainsi l’ensemble des informations inscrites sur les documents généalogiques papier, comme par exemple celles d’ Everest de la Lisière Solognote (https://www.centrale-canine.fr/lofselect/chien/everest-de-la-lisiere-solognote-4806495). 

Ouvert à tous, cet outil donne la possibilité en quelques clics de retrouver par exemple les collatéraux d’un individu, l’ensemble de ses descendants, ou même de créer des alliances virtuelles afin de mieux prévoir les accouplements.

Page d’accueil de l’outil d’aide à l’élevage LOF Select : https://www.centrale-canine.fr/lofselect

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *