Comment occuper son chien pendant le confinement ?

En cette période de confinement, le quotidien de nos animaux de compagnie est tout aussi chamboulé que le nôtre. Avec peu ou plus de promenades pour nos chiens et une présence humaine constante à la maison, c’est toutes les habitudes de vie qui sont modifiées, pour eux comme pour nous : alors comment réagissent nos chiens à cette situation et comment les occuper à la maison ?

 

Votre chien a des besoins physiques, mentaux et sociaux

L’exercice quotidien est nécessaire à la bonne santé physique et mentale de votre chien. Afin de pallier aux sorties moins nombreuses et plus courtes qu’à l’accoutumée ou à l’absence de sortie, il convient donc de proposer à votre compagnon d’autres activités pour lui permettre de se dépenser et lui occuper l’esprit tout en restant à votre domicile.

Bien que cela ne soit jamais suffisant pour votre chien en temps normal, avoir un jardin s’avère être une aubaine formidable pour lui en cette période de confinement. Partagez cet espace privilégié avec lui pour en faire une aire de jeux et de dépense physique. Mais n’oubliez pas que la plupart des chiens, laissés seuls dans ces espaces qu’ils ne connaissent que trop bien, s’y ennuient rapidement ; vous devrez donc sortir régulièrement avec votre animal dans votre jardin pour jouer avec lui et maintenir l’intérêt de cet espace à ses yeux.

Si vous n’avez pas d’extérieur, proposez-lui de se dépenser physiquement et mentalement en intérieur grâce à des exercices d’éducation présentés sous la forme de jeux. Ces exercices ont l’avantage d’être très stimulants pour la réflexion de votre chien et vous permettront de développer et de renforcer le lien avec votre compagnon. Le confinement est une bonne occasion pour renforcer certains comportements déjà acquis (assis, couché, …) ou pour apprendre de nouveaux tours à votre chien (pas bouger, slalom, …) !

Pour permettre à votre chien de reproduire des comportements de fouille naturellement exprimés en extérieur lors de vos promenades avec lui, vous pouvez lui proposer des exercices de recherche d’odeur sous la forme de jeux. Par exemple :

  • positionnez plusieurs gobelets retournés sur le sol, montrez à votre chien que vous cachez une friandise sous l’un deux, mélangez les gobelets puis laissez votre chien chercher la friandise grâce à son odorat ;
  • isolez votre chien dans une pièce, cachez son jouet favori, puis laissez le sortir de la pièce et retrouver son jouet ;
  • répartissez quelques friandises sur un tapis de fouille et laissez votre chien s’amuser à les retrouver grâce à son odorat.

Lorsque l’exercice est réussi, récompensez toujours votre chien en le félicitant, en le caressant, ou avec une friandise. Ces jeux (exercices de fouille ou d’éducation), très stimulants, demandent une grande concentration de la part de votre compagnon, il convient donc de ne pas les faire durer plus d’une dizaine de minutes, mais peuvent être recommencés plusieurs fois par jour.

Sachez également que le chien est une espèce sociale : votre animal a besoin d’interactions régulières avec d’autres individus de son espèce. Mais si votre compagnon est le seul chien de la maisonnée, il pourrait rechercher davantage d’interactions interspécifiques que d’habitude (avec vous, le reste de la famille ou éventuellement vos autres animaux de compagnie).

 

Les risques liés au confinement pour votre chien

Si pour certains chiens, qui ne supportent pas de rester seul, être en permanence en votre compagnie devient une vraie joie, tous n’apprécient malheureusement pas cette cohabitation continue. Les chiens craintifs et peureux, sur-sollicités durant la période actuelle, risquent d’entrer en situation de mal-être. Or, pour nous autres humains, « il est bien plus facile de détecter les signaux de joie d’un chien que les signaux de peur et de stress. » souligne le Professeur Caroline Gilbert, vétérinaire, spécialiste du comportement à l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA). Certains signaux de mal-être doivent néanmoins vous alerter, comme par exemple :

  • une queue continuellement basse ;
  • un isolement excessif ;
  • des pleurs / des destructions ;
  • des stéréotypies (comportements répétés, sans raison apparente).

Afin d’éviter que certains chiens ne vivent mal cette cohabitation continue, on veillera à laisser à chaque chien un lieu de couchage dans un endroit calme et isolé, en accès libre. Instaurez par ailleurs plusieurs temps de repos pour votre chien dans la journée ce qui évitera ainsi les sur-sollicitations de votre compagnon notamment de la part des enfants (qu’on ne laissera jamais seuls avec).

Soyez également prudent concernant les risques de surpoids liés à une prise alimentaire excessive de votre chien durant cette période : gare aux friandises trop fréquentes pour récompenser ou occuper votre compagnon à quatre patte !

Enfin, soulignons qu’il ne faudra pas négliger la période de sortie de confinement : probablement plus que pour nous, le retour à un rythme de vie normal sera un vrai challenge pour nos chiens. Il conviendra donc de préparer petit à petit nos animaux à ce nouveau changement de rythme, en les réhabituant très progressivement à rester seuls durant plusieurs heures de la journée.

 

En vidéo

Le Professeur Caroline Gilbert, vétérinaire, spécialiste du comportement à l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA) vous explique comment votre chien vit la sur-présence humaine dans son environnement quotidien et vous donne des pistes pour « occuper » votre chien :

https://www.youtube.com/watch?v=s37ZRSXhCLk

Par le docteur Ambre Jaraud-Courtin – Service Santé et Ressources génétiques de la SCC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *