Royal Canin : le confinement ne nous aura jamais autant rapprochés !

Royal Canin : le confinement ne nous aura jamais autant rapprochés !

Ces semaines de confinement ont bouleversé nos vies et nous espérons que vous et vos proches n’avez pas été trop durement touchés par le virus Covid19. 

Avec plus de 6.600 contacts personnalisés pendant ces 58 jours de confinement, les équipes Royal Canin se sont mobilisées au quotidien auprès de chacun de vous, clients et partenaires, en privilégiant la proximité.

Paradoxalement en cette période de confinement, c’est bien la proximité qui a fait  la différence : un véritable accompagnement sur-mesure, une écoute de chaque instant et des solutions personnalisées.

Que ce soit au sujet de commandes, d’approvisionnement, de livraison ou un simple soutien, les experts commerciaux, responsables télévente et logistique Royal Canin ont eu à cœur d’apporter des réponses adaptées à chacune de vos attentes.

Cet accompagnement sur-mesure, fidèle à la mission et aux valeurs fondatrices de Royal Canin, a permis de traverser une crise sans précédent, dans une véritable logique de partenariat, de fidélité et d’agilité.

Comme le confie Laurent Mantion, directeur des ventes ;

« Nous sommes heureux que cette période de confinement prenne fin et  préparons déjà activement le retour sur le terrain de nos équipes.

Je ne vous cache pas qu’elles ont hâte, et tout cela est bien normal, de retrouver leurs clients ! 

Nous allons inévitablement rentrer dans une nouvelle ère,  nous devons l’appréhender avec optimisme et confiance, mais en ne transigeant aucunement avec la sécurité des femmes et des hommes

C’est pourquoi nous devons faire preuve de responsabilité, en imaginant un retour à la normalité étape par étape en s’assurant jour après jour que toutes les mesures de sante et de précautions soient respectées

Mais au-delà de la nécessité de réussir ce challenge, je tenais à vous dire merci pour votre fidélité et votre confiance, gage d’un partenariat durable. »

 

Ce partenariat prend d’autant plus son sens qu’il est au service d’un monde professionnel qui a démontré son incroyable capacité d’adaptation, dans cette situation inédite.

En effet, la communauté « pro » a su s’adapter aux changements de manière extraordinaire et faire preuve d’une agilité qui force le respect. En cette semaine de déconfinement, l’ensemble des équipes Royal Canin souhaite remercier le monde professionnel pour sa résilience et son dévouement exceptionnel au service de ce qui nous anime tous : la santé et le bien-être des animaux de compagnie : https://www.youtube.com/channel/UCfO9gwwKe_puxuqY3Qpf8Bg 

Un point sur le dressage et l’entraînement, avec Patrice Foucault

Un point sur le dressage et l’entraînement, avec Patrice Foucault

Il est inutile de présenter l’homme à ceux qui le connaissent déjà ou qui en ont entendu parler. Rappelons simplement, qu’il est l’un des dresseurs conducteurs les plus capés de l’hexagone, que le ring n’a plus de secret pour lui, et qu’il a de surcroit, différentes cordes professionnelles à son arc cynotechnique. Il nous livre ses impressions sur la situation des compétiteurs en ring en période de confinement. 

L’activité des clubs canins s’est totalement arrêtée le lundi 16 mars 2020 ainsi que toutes les formations cynophiles. Patrice Foucault a accepté de nous faire part de son sentiment sur cette situation exceptionnelle, jamais rencontrée à ce jour dans le monde du sport canin.

 

« Comme tous, cette période est très compliquée pour moi aussi bien pour ma pension que pour mon centre de formation mais aussi pour l’entrainement de mes chiens dont deux sont en sélectifs.

Si l’on pouvait considérer que tout le monde soit respectueux des règles sanitaires, il serait très certainement possible d’envisager l’autorisation de reprendre les entraînements en club. Mais pour obtenir une telle autorisation en période de confinement, il faudrait que chacun respecte les gestes sanitaires mais aussi la distanciation sociale. Aurons-nous cette autorisation ? L’avenir proche nous le dira.

J’espère et il serait souhaitable que les premiers sélectifs qui se sont déroulés avant le confinement soient comptabilisés et que tout ne soit pas à refaire. Cela nous fera gagner du temps si l’on envisage l’organisation d’une finale cette année, avec je l’imagine, une organisation au quatrième trimestre.

Je pense qu’il faudrait reprogrammer les sélectifs à compter du 1er Août 2020 afin que chacun ait eu le temps de ré-entraîner un peu, puis reprendre la compétition rapidement afin de pouvoir organiser cette fameuse finale 2020.

La Société Centrale Canine doit être « au plus près » des Présidents de Clubs d’éducation, afin que l’on sache précisément comment informer, diriger et prendre les bonnes décisions en cette période difficile :

– Comment pouvons-nous reprogrammer nos concours ?

– Pouvons-nous reprendre les entraînements à compter du 11 mai en respectant, bien-sûr, les gestes sanitaires ?

– Nous savons qu’il faudra responsabiliser chaque membre afin de pouvoir reprendre au plus vite les entraînements avec nos Hommes Assistants.

 

Pour ma part, je peux avoir accès à mon terrain privé ce qui me permet de continuer les exercices d’obéissance avec mes chiens. Je peux également les entraîner sur moi-même au mordant avec l’aide de ma compagne qui les conduit. Mais surtout je les entraîne physiquement en faisant du vélo, de la marche avec eux afin qu’ils restent en bonne forme physique et qu’ils ne soient pas stressés face à cette situation qui change leur quotidien et leurs habitudes. J’espère retrouver le chemin des terrains et notre belle discipline au plus vite. Un dernier point : que l’Etat fasse un effort au niveau des charges – report ? – ce serait une bonne chose pour les professionnels comme nous qui sont dans l’impossibilité de recevoir nos clients donc de travailler ».

Les agents de sécurité pendant le confinement

Les agents de sécurité pendant le confinement

Frédéric Boutin est responsable des relations entre la CUN-CBG et les différentes administrations. Il fait le point sur la sécurité privée face au confinement.

Le métier d’agent de sécurité privée est bel et bien… un métier. Il est réglementé et répond à des obligations de moralité et de formation définies par le Livre VI du Code de la sécurité intérieure. Son exercice est lié à l’obtention d’une carte professionnelle et soumis au respect de la réglementation et d’un code de déontologie.

« Alors que les mesures de protection les plus strictes doivent être prises face à l’épidémie de covid-19, les agents de sécurité privée sont, à l’instar de très nombreuses professions, confrontés au manque de moyens de protection.

 

Les organismes de formation sont fermés depuis le début du confinement, ce qui met l’ensemble de la profession en grande difficulté :

– Pas de nouveaux entrants,

– Aucun moyen de réaliser les formations de maintien des connaissances obligatoires imposés par la législation,

– Aucune possibilité de réaliser les entrainements obligatoires également pour les agents cynophiles.

 

Face à cette situation, l’Ordonnance N° 2020-306 du 25 mars 2020, prise en application de l’article 11 de la loi du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de covid-19, prévoit la prorogation de l’échéance des autorisations, permis et agréments, dont le terme intervient entre le 12 mars 2020 et l’expiration d’un délai d’un mois à compter de la date de fin de l’état d’urgence sanitaire.

Ainsi, tous les titres délivrés par le CNAPS (cartes professionnelles, agréments, autorisations préalables et provisoires, autorisations d’exercice…) qui arrivent à échéance pendant cette période bénéficient de plein droit d’une prorogation jusqu’à l’expiration d’un délai de deux mois suivant la fin de cette période.

Ces informations sont susceptibles d’être mises à jour ou complétées, nous vous invitons à consulter régulièrement le site internet du CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité) régulateur de la sécurité privée sous tutelle du Ministère de l’intérieur : http://www.cnaps.interieur.gouv.fr/

À la fin du confinement, le travail va être colossal. Toutes les formations interrompues devront être reprises afin de réaliser les 175 heures de formation en présentiel obligatoires pour l’obtention de la carte professionnelle (aucune formation à distance n’est possible par la réglementation à ce jour),

Il va falloir refaire le point sur toutes les cartes expirées durant le confinement et permettre aux agents de réaliser les formations réglementaires. Le nombre de candidat par session étant de

 

12 personnes maximum, il semble réalisable de reprendre l’activité de formation en sécurité dans des conditions sanitaires cohérentes telles qu’elles seront définies par la réglementation »

Tests Génomiques : modification importante !

Tests Génomiques : modification importante !

Le Service ADN de la Centrale Canine tient à vous informer d’une modification importante concernant deux tests qui faisaient partie du Pack Génomique.

Les tests des Locus D (Dilution) et M (Merle) ne sont plus disponibles dans les packs génomiques. Cette mesure est provisoire.
Elle permet à notre laboratoire partenaire d’améliorer, à notre demande, la performance des deux tests pour en garantir la fiabilité pour l’ensemble des races concernées par ces Locus.
Nous vous informerons de la réintégration dans les packs génomiques.

Les tests A65 Locus D et A70 Locus M restent disponibles à la commande à l’unité dans le catalogue ADN.

Merci pour votre compréhension.