Un point sur le dressage et l’entraînement, avec Patrice Foucault

Il est inutile de présenter l’homme à ceux qui le connaissent déjà ou qui en ont entendu parler. Rappelons simplement, qu’il est l’un des dresseurs conducteurs les plus capés de l’hexagone, que le ring n’a plus de secret pour lui, et qu’il a de surcroit, différentes cordes professionnelles à son arc cynotechnique. Il nous livre ses impressions sur la situation des compétiteurs en ring en période de confinement. 

L’activité des clubs canins s’est totalement arrêtée le lundi 16 mars 2020 ainsi que toutes les formations cynophiles. Patrice Foucault a accepté de nous faire part de son sentiment sur cette situation exceptionnelle, jamais rencontrée à ce jour dans le monde du sport canin.

 

« Comme tous, cette période est très compliquée pour moi aussi bien pour ma pension que pour mon centre de formation mais aussi pour l’entrainement de mes chiens dont deux sont en sélectifs.

Si l’on pouvait considérer que tout le monde soit respectueux des règles sanitaires, il serait très certainement possible d’envisager l’autorisation de reprendre les entraînements en club. Mais pour obtenir une telle autorisation en période de confinement, il faudrait que chacun respecte les gestes sanitaires mais aussi la distanciation sociale. Aurons-nous cette autorisation ? L’avenir proche nous le dira.

J’espère et il serait souhaitable que les premiers sélectifs qui se sont déroulés avant le confinement soient comptabilisés et que tout ne soit pas à refaire. Cela nous fera gagner du temps si l’on envisage l’organisation d’une finale cette année, avec je l’imagine, une organisation au quatrième trimestre.

Je pense qu’il faudrait reprogrammer les sélectifs à compter du 1er Août 2020 afin que chacun ait eu le temps de ré-entraîner un peu, puis reprendre la compétition rapidement afin de pouvoir organiser cette fameuse finale 2020.

La Société Centrale Canine doit être « au plus près » des Présidents de Clubs d’éducation, afin que l’on sache précisément comment informer, diriger et prendre les bonnes décisions en cette période difficile :

– Comment pouvons-nous reprogrammer nos concours ?

– Pouvons-nous reprendre les entraînements à compter du 11 mai en respectant, bien-sûr, les gestes sanitaires ?

– Nous savons qu’il faudra responsabiliser chaque membre afin de pouvoir reprendre au plus vite les entraînements avec nos Hommes Assistants.

 

Pour ma part, je peux avoir accès à mon terrain privé ce qui me permet de continuer les exercices d’obéissance avec mes chiens. Je peux également les entraîner sur moi-même au mordant avec l’aide de ma compagne qui les conduit. Mais surtout je les entraîne physiquement en faisant du vélo, de la marche avec eux afin qu’ils restent en bonne forme physique et qu’ils ne soient pas stressés face à cette situation qui change leur quotidien et leurs habitudes. J’espère retrouver le chemin des terrains et notre belle discipline au plus vite. Un dernier point : que l’Etat fasse un effort au niveau des charges – report ? – ce serait une bonne chose pour les professionnels comme nous qui sont dans l’impossibilité de recevoir nos clients donc de travailler ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *